Quel est le meilleur, les verres polarisés ou photochromiques ?

Quel est le meilleur, les verres polarisés ou photochromiques ?

Lorsqu’il s’agit de protĂ©ger vos yeux du soleil, il existe de nombreuses options sur le marchĂ©. Mais le plus grand doute concerne les verres polarisĂ©s et photochromiques, qui sont deux des formats les plus populaires aujourd’hui.

Ceux d’entre nous qui voyagent Ă  vĂ©lo savent combien il est important de se protĂ©ger pendant le trajet. Pour notre tĂŞte, nous choisissons toujours un casque de qualitĂ©, un bon cuissard pour protĂ©ger la zone oĂą nous sommes assis et nous ajoutons Ă©galement Ă  notre Ă©quipement quelques gants, pour Ă©viter les irritations et autres problèmes en cas de chute. Cependant, cet Ă©quipement n’est pas complet sans y ajouter les meilleures lunettes de cyclisme que l’on puisse trouver. Des lunettes qui non seulement Ă©vitent l’effet du soleil, mais empĂŞchent Ă©galement les insectes, la saletĂ© et tout fragment de pĂ©nĂ©trer dans nos yeux.

Si nous examinons les comparaison de lunettes de cyclisme (dans ce lien, vous trouverez plusieurs produits parmi lesquels vous pourrez choisir). nous verrons comment il existe des modèles de toutes sortes, bien que la plupart soient soit photochromiques soit polarisés. Ces deux systèmes sont les plus à la mode de nos jours et, entre eux, il y a une certaine controverse ou un doute quant à celui qui est le plus pratique. Pour lever ces doutes, nous allons analyser chacun de ces systèmes et vous donner les informations dont vous avez besoin pour prendre la bonne décision.

Ce dont nous parlons

Pour commencer Ă  rĂ©soudre ce doute, il faut savoir de quoi on parle, comparer les fonctions des deux produits. En commençant par les lunettes de cyclisme polarisĂ©es, nous parlons de produits dont les verres ont reçu un traitement spĂ©cial qui empĂŞche la lumière rebondissante que nous pouvons percevoir d’ĂŞtre rĂ©flĂ©chie par les objets. Pensons que la lumière du soleil que nous voyons en permanence provient de deux sources : le rayonnement naturel du soleil et la lumière rĂ©flĂ©chie par le sol, les arbres, les bâtiments et tout ce qui se trouve devant nous.

Cette lumière supplĂ©mentaire peut nous Ă©blouir, Ă  la fois par l’angle d’incidence et par la concentration que cette lumière peut avoir Ă  un moment donnĂ©. Un exemple serait la lumière qui se reflète sur le capot de notre voiture lorsque nous conduisons. C’est pourquoi les lunettes de soleil polarisantes sont idĂ©ales pour ces utilisations. Avec ces lunettes, nous n’avons donc pas Ă  nous soucier de la lumière rĂ©flĂ©chie lorsque nous roulons Ă  vĂ©lo.

En ce qui concerne les verres photochromiques, nous parlons de produits qui ont une technologie active et qui sont capables d’Ă©voluer en quelques secondes et d’adapter la protection Ă  ce qui est nĂ©cessaire. Cette technologie rĂ©agit Ă  la quantitĂ© de lumière prĂ©sente dans l’environnement et assombrit les lentilles plus ou moins selon les besoins. Ainsi, si nous sommes en plein soleil, nous verrons que les verres des lunettes sont plus foncĂ©s que si nous sommes avec les lunettes par temps nuageux ou dans une zone oĂą il n’y a pas de soleil, oĂą le produit devient plus clair. Ce système actif prĂ©sente le principal avantage de ne pas toujours voir un ton sombre et le mĂŞme niveau qu’avec les autres lunettes de cyclisme sur le marchĂ©.

Avantages et inconvénients

Nous avons dĂ©jĂ  dĂ©fini les systèmes d’exploitation de ces lunettes et il est maintenant temps d’examiner leurs forces et leurs faiblesses. Dans le cas des verres polarisĂ©s, nous avons l’avantage de ne pas souffrir des rĂ©flexions extĂ©rieures et d’avoir une protection stable contre le soleil, ce qui est toujours pratique. En outre, comme les lunettes ne changent pas de teinte comme les lunettes photochromiques, il est plus facile de voir la quantitĂ© de lumière dans l’environnement et d’y adapter notre image mentale. D’autre part, les lunettes polarisantes pour cyclistes ont tendance Ă  ĂŞtre moins chères que les lunettes photochromiques et prĂ©sentent diffĂ©rents niveaux d’assombrissement, tout comme les lunettes de soleil classiques.

Toutefois, ce système prĂ©sente Ă©galement des inconvĂ©nients. Comme nous Ă©liminons une partie de la lumière lorsqu’il s’agit de protĂ©ger notre vue, il est possible que ces lunettes altèrent la perception de l’environnement et des couleurs, ce dont les cyclistes de VTT doivent ĂŞtre conscients. Il se peut que nous ne remarquions pas vraiment un obstacle ou une flaque d’eau avant d’ĂŞtre au dessus de celui-ci. D’autre part, les verres polarisĂ©s ont tendance Ă  ĂŞtre plus sombres que les verres photochromiques ou mĂŞme les verres de cyclisme classiques, ce dont il faut Ă©galement tenir compte.

En ce qui concerne les lunettes de cyclisme photochromiques, leur principal avantage est leur capacitĂ© Ă  s’adapter Ă  l’environnement. Si nous commençons notre parcours dès le matin et le terminons en milieu de matinĂ©e, nous verrons comment les lunettes ajustent leur teinte d’assombrissement et nous protègent efficacement Ă  tout moment. En outre, il est courant que ces lunettes intègrent un filtre spĂ©cial, qui augmente le contraste de notre vision et nous aide Ă  voir plus clairement lorsque nous roulons.

Du cĂ´tĂ© nĂ©gatif, il faut parler du temps de rĂ©action des lunettes. Ce processus nĂ©cessite un certain temps, quelques secondes seulement, pour que les lunettes s’adaptent Ă  l’environnement. Un temps court mais qui peut ĂŞtre excessif lorsque l’on roule sur un terrain avec de nombreux changements de lumière, comme c’est le cas pour les cyclistes de VTT. Nous avons Ă©galement l’inconvĂ©nient que ces lunettes ne modifient la protection qu’en cas d’exposition directe au soleil, de sorte qu’elles ne sont pas adaptĂ©es Ă  l’Ă©quitation.

Enfin, parmi les 4 catégories de verres solaires usuels, les verres photochromiques ne couvrent souvent que les catégories 1 et 2, contrairement aux 3 catégories de verres polarisés ou aux 4 catégories couvertes par les verres conventionnels.

Conclusions

Ă€ ce stade, nous avons parlĂ© de deux produits ou systèmes qui, bien que partageant un grand nombre de leurs caractĂ©ristiques techniques, ont des systèmes de protection diffĂ©rents. Cela signifie que nous ne pouvons pas, ni ne devons, vous conseiller sur un modèle spĂ©cifique, mais que c’est Ă  vous de dĂ©cider lequel vous convient le mieux en fonction de vos goĂ»ts et prĂ©fĂ©rences, de votre budget pour l’achat de lunettes ou mĂŞme du type de parcours que vous effectuez.

Grégoire

Triathlète passionné. Pratiquant du triple effort, je suis avant tout passionné de sport et désirant partager cette passion commune sur EmeMorex.com !