6 conseils pour transporter votre vélo en toute sécurité dans un porte-vélos

6 conseils pour transporter votre vélo en toute sécurité dans un porte-vélos

Le porte-vélos est un outil essentiel pour voyager en toute sécurité lorsque nous voulons déplacer nos vélos. Mais si nous ne l’utilisons pas correctement, la fonctionnalité de ce produit peut être inutile.

Que vous vouliez aller droit au but et commencer votre parcours à un point précis ou que vous partiez en voyage et ne vouliez pas laisser votre vélo à la maison, il est clair que vous aurez besoin d’un porte-vélos. Toutefois, aussi nécessaire que soit ce complément, il convient d’être clair sur la manière d’utiliser le porte-vélos, car s’il est mal utilisé, même le meilleur porte-vélos du moment vous évitera une contrariété ou une amende.

Heureusement, vous disposez de plusieurs solutions pour éviter ces risques. L’une d’elles consiste à consulter le manuel d’utilisation du produit, qui vous aidera à savoir comment utiliser correctement le produit. Une autre proposition intéressante est celle que nous vous proposons, avec nos conseils sur la manière de transporter votre vélo en toute sécurité dans votre porte-vélos.

1) Vérifier le matériel

La première chose à faire est de vérifier complètement le porte-vélos, pour s’assurer qu’il est en bon état. Ce contrôle consiste à examiner la façon dont le porte-vélos est positionné sur le véhicule, en vérifiant que tous les éléments de fixation sont correctement serrés.

Il est également essentiel de vérifier que les éléments utilisés par le porte-vélos pour maintenir notre cadre sont en bon état. Les caoutchoucs, les fermetures éclair et les autres éléments concernés sont en bon état et peuvent remplir leur fonction de manière adéquate, étant exempts de fils, de fissures et d’autres problèmes qui pourraient causer des difficultés pendant le voyage.

2) Ni trop ni trop peu

L’une des choses que nous faisons presque toujours mal lorsque nous plaçons la moto sur la béquille est de faire un mauvais serrage. Parfois, nous serrons et resserrons tellement que nous finissons par endommager le cadre ou même par dépasser la partie du support. D’autres fois, nous ne serrons pas assez fort. Dans ce cas, le problème est que le vélo se détache, vibre et que des accidents peuvent se produire.

Le secret est d’effectuer le bon serrage pour que le vélo soit tenu et ne bouge pas, mais sans aller trop loin pour casser quoi que ce soit. Pour plus de tranquillité, nous pouvons ajouter un petit morceau de mousse, un chiffon doux ou même acheter un protecteur supplémentaire, au cas où nous voudrions obtenir de meilleurs résultats et ne pas endommager la moto. Et tout cela sans oublier les porte-vélos, qui maintiennent le vélo par les roues, laissant le cadre libre et évitant d’éventuels dommages.

3) Attention aux mesures et au placement

Il est important d’évaluer la mesure totale du véhicule une fois que nous avons installé le porte-vélos et le(s) vélo(s) à sa place. Dans le cas des modèles à boule ou à grille, ce supplément devra être pris en compte lors du stationnement et des virages, surtout si ceux-ci sont complexes.

Dans le cas des porte-vélos montés sur le toit, la hauteur du véhicule peut presque être doublée. Ce ne sera pas un problème pour rouler, mais pour accéder à un parking souterrain ou couvert ou pour faire le plein dans une station-service. Il est donc toujours essentiel d’avoir une idée précise du niveau de hauteur de l’ensemble véhicule et bicyclette pour éviter ces accidents.

4) La signalisation est essentielle

Le porte-vélos est un complément à notre véhicule, que ce soit en hauteur ou en longueur. Dans le cas de la hauteur, il n’est pas nécessaire de signer quoi que ce soit, car le vélo ne se distingue pas du plan de la voiture. Mais si nous utilisons un porte-balle ou un porte-vélo, nous ajoutons un élément supplémentaire contre lequel un autre véhicule pourrait entrer en collision pendant notre trajet.

Cet excès doit être obligatoirement marqué par le panneau V 20, de type carré, facilement reconnaissable car il présente une succession de lignes diagonales blanches et rouges sur sa surface, allant du haut vers le bas de la plaque. Une fois que le panneau est en place, il doit être fixé solidement et éviter tout contact avec le cadre de la bicyclette, afin qu’il ne frotte pas contre celui-ci.

En même temps, si la porte ou le porte-boule couvre la plaque d’immatriculation ou les feux arrière, ces feux doivent être incorporés à l’arrière du véhicule, car ils ne peuvent pas être couverts. Ce problème est facilement résolu dans les modèles à boule, qui comprennent à la fois l’espace pour la plaque d’immatriculation et le connecteur et le jeu de lumières, qui remplace les feux du véhicule. Comme pour les modèles de portails, il est conseillé de régler le produit de manière à ce qu’il ne couvre pas cette zone ou, à défaut, d’ajouter ces lumières au moyen d’un dispositif supplémentaire.

5) Le nettoyage est toujours utile

Si vous avez roulé sur des routes boueuses, vous ne serez probablement pas content de voir votre moto sale monter sur le toit. C’est donc une bonne idée de bien nettoyer votre vélo avant de le remettre en place. Pas seulement pour votre propre voiture, mais pour tous les autres usagers de la route, car la saleté peut être projetée sur le pare-brise d’un autre véhicule.

Dans le même ordre d’idées, il est également recommandé de nettoyer la moto une fois arrivé à la maison et surtout si le voyage a été long. Il est possible que durant ce trajet, différents insectes se soient écrasés sur la moto ou que des saletés aient pénétré dans le tuyau d’échappement, dans les modèles à boule ou à grille. Ce nettoyage n’est donc pas superflu.

6) Si vous ne l’utilisez pas, retirez-le

Enfin, il est conseillé de retirer le porte-vélos de la voiture lorsqu’il n’est pas utilisé. Un processus pour lequel il suffit d’utiliser la clé de verrouillage, qui doit toujours être laissée activée afin de prévenir le vol du porte-vélos, ainsi que les éléments permettant de le retirer rapidement.

Un processus pour lequel nous n’avons probablement pas besoin de plus qu’une clé Allen ou quelque chose de similaire. En retour, nous économiserons du carburant lors de nos prochains voyages, nous prolongerons la durée de vie du produit et nous économiserons le bruit généré par le porte-vélos pendant le trajet.

Grégoire

Grégoire

Triathlète passionné. Pratiquant du triple effort, je suis avant tout passionné de sport et désirant partager cette passion commune sur EmeMorex.com !