Le premier vélo de montagne à deux roues avant est arrivé

Le premier vélo de montagne à deux roues avant est arrivé

L’arrivée des vélos à trois roues a été une surprise considérable dans l’environnement urbain. Mais à mesure que la technologie progresse et que tout est copié, les premiers VTT à trois roues arrivent également.

Si l’on se réfère à la définition de la bicyclette qui nous est donnée par n’importe quel dictionnaire, nous verrions comment cela nous indique qu’il s’agit d’un véhicule à déplacement équipé de deux roues, une devant et une derrière. Quelque chose de similaire à ce qui se passe avec les motos et ses variantes, dont la définition est similaire mais, évidemment, avec l’existence d’un moteur qui la fait avancer.

Cependant, les progrès des fabricants de motos nous ont surpris il n’y a pas si longtemps avec les premiers trottinettes et motos à trois roues. On ne parlerait pas de tricycles à l’usage, puisque ces véhicules ont deux roues avant et non deux roues arrière, ce qui était prévu dans ces tricycles. Quelque chose qui a commencé avec le tricycle Yamaha, bien que plus tard tous les fabricants se soient joints à cette mode.

Et comme presque tout ce qui se passe avec les motos finit par arriver aux vélos, nous avons déjà sur le marché les premiers modèles de VTT à trois roues, suivant la ligne des deux roues avant qui est si à la mode. C’est exactement la conception du vélo de montagne MDV de Rungu Juggernaut, qui s’efforce de devenir le premier vélo de montagne à trois roues sur le marché. le meilleur vélo de montagne du moment dans le segment électrique, dans lequel il s’inscrit.

En un coup d’œil

La première chose qui vous frappe quand vous voyez ce vélo, c’est sa conception, sans surprise. Au lieu d’une seule roue, ce VTT a deux roues, légèrement espacées et équipées de tout ce dont vous avez besoin pour rouler sur un terrain accidenté ainsi que sur de la boue et d’autres surfaces collantes, pour ainsi dire. Des pneus spéciaux pour les terrains plus complexes, avec une conception de vélo gras qui surdimensionne les pneus et augmente la surface de contact avec le sol, y contribuent.

Ces deux roues comprennent deux tiges de siège, deux fourches et un système de direction coordonné, de sorte qu’elles tournent parallèlement et efficacement. Ils disposent également d’un système de freins à disque, correctement coordonné, de sorte que la pression de freinage est transmise de manière égale aux deux roues, ce qui permet d’éviter les risques pendant la conduite. Enfin, pour donner plus de confort à l’utilisation du vélo, il dispose de deux suspensions avant qui, comme le reste des éléments, sont également bien coordonnées en termes de déplacement, comme c’est le cas de la suspension d’une voiture entre les roues d’un même essieu.

Cadre et composants

Comme vous pouvez l’imaginer, le cadre de ce VTT a un design agressif, spécialement conçu pour se déplacer sur ces terrains complexes. De plus, il sert également à loger la batterie et le reste des éléments qui aident au déplacement du vélo, puisqu’il est électrique. Mais nous en parlerons plus tard.

Les composants montés sur le vélo sont de haute qualité, offrant un système de changement de vitesse large et efficace, qui est évidemment combiné avec la fonction électrique. Cette transmission a été fabriquée par Shimano et comporte 10 vitesses différentes, dans une combinaison de 2 plateaux et 5 pignons, dont le contrôle se fait depuis le guidon. Sur ce large guidon, nous avons également élargi les leviers, pour donner plus de stabilité au contrôle de la moto pendant la descente, tout en conservant la taille habituelle de celle-ci.

Moteur électrique

Quant à la partie électrique du vélo, elle est constituée d’un moteur de 1 000 watts fabriqué par Bafang, dont la puissance est quatre fois supérieure à celle de nombreux vélos électriques que nous avons vus sur le marché. Cette puissance considérable permet à cette machine de rouler à des vitesses allant jusqu’à 35 kilomètres à l’heure, dans son mode d’assistance au pédalage.

Quant à sa batterie, l’autre moitié du système électrique, elle a une capacité de 15 ampères avec deux modes de fonctionnement. L’un d’eux est le mode assisté, dans lequel le produit peut atteindre une autonomie de 85 kilomètres, tandis que l’autre est le mode purement moteur, avec une autonomie d’environ 29 kilomètres. Tous ces aspects sont contrôlés par un écran situé sur le guidon, à partir duquel nous pouvons choisir les différents modes d’utilisation et voir des données telles que la vitesse ou la charge restante de la batterie. De son côté, le panneau des boutons de commande est situé un peu plus à droite, presque dans la zone du poing.

Prix et disponibilité

L’une des surprises de ce produit est que, malgré sa conception double frappante, son prix n’est pas particulièrement élevé, dans sa catégorie. Selon les dernières informations, le prix de la moto est estimé à environ 3 100 euros, en incluant dans ce prix la batterie nécessaire à son utilisation.

En ce qui concerne sa disponibilité, le même produit est maintenant en vente sur le marché américain, directement sur le site web de l’entreprise. Toutefois, dans le cas spécifique de l’Espagne, il est très possible que ce produit ne puisse pas atteindre le marché et, s’il y parvient, il le fait avec de nombreuses limitations. La principale raison est que, selon la législation actuelle, ce produit ne serait pas un simple vélo électrique mais serait considéré comme un véhicule à moteur, tant pour sa puissance que pour la vitesse qu’il développe.

Cette considération a des conséquences considérables. La première est que son utilisation est limitée aux zones qui ne sont pas ouvertes à la circulation, comme les pistes de montagne, etc. Et la seconde est qu’il faudrait disposer d’une licence, d’une assurance, d’une approbation et d’un enregistrement, entre autres, pour le déplacer sur des routes ouvertes à la circulation. Un problème dont souffrent déjà certains vélos électriques, tant de montagne que conventionnels, et qui ne sera pas résolu tant que la législation ne sera pas adaptée aux nouveaux acteurs de la mobilité urbaine moderne.

Grégoire

Grégoire

Triathlète passionné. Pratiquant du triple effort, je suis avant tout passionné de sport et désirant partager cette passion commune sur EmeMorex.com !